Popular items on eBay

DAVID Joseph-Antoine (1725-1789) Marseille deffendue par ses citoyennes en 1524

DAVID Joseph-Antoine (1725-1789) Marseille deffendue par ses citoyennes en 1524
Current Price: 2 650,00 € Voir l'article
Time Left: 27 days 9 hours 33 min
Bids: 0
Location: Saint-Rémy-de-Provence (PACA)


Détails Point

Information:

  • Type: Dessin
  • Matériau: Encre et Lavis
  • Période: XIXème et avant
  • Thème: Histoire, Guerre
  • Caractéristiques: Encadré, Signé


DAVID Joseph Antoine dit David de Marseille

(1725 - 1789)


« Marseille deffendue par ses citoyennes en 1524 » 


Dessin

30 x 39 cm

Plume, encre et lavis d’encre brune et noire sur papier


Présenté dans son cadre d’époque XVIII. 

La gravure correspondante est vendue avec le dessin.


Provenance : Collection privée


Joseph-Antoine DAVID dit David de Marseille, né le 15 février 1725, fut l’un des disciples du peintre Joseph Vernet. 

Dédaigné par ses pères à son époque, tout comme l’artiste Forty d’Aix-en- Provence, et qualifié dans certains ouvrages comme un « artiste médiocre ». Joseph-Antoine David est néanmoins reconnu et salué par la critique notamment de Marseille comme un artiste qui au travers de ses oeuvres « dégage une profonde et majestueuse poésie » .

Peintre paysagiste remarqué, il a été d’abord reçu à l’Académie de Peinture et de Sculptures de la ville de Marseille en qualité de membre.

Il fut, par la suite, nommé professeur au sein de cette Académie et eut notamment comme élève l’artiste Jean-Antoine Constantin. 

Ses collègues de l’Académie le nommèrent chancelier en 1770, titre qu’il conservera jusqu’à son décès en 1789.


Notre dessin est connu par la gravure réalisée par Louis-Alexandre Debuigne, élève de Jean-Charles Levasseur ( 1734-1816), qui fut actif de 1766 à 1815.

En effet, le catalogue de l’exposition nationale coloniale de Marseille en 1922 relate la présence de cette gravure. Il est notifié que cette oeuvre est le fruit d’une collaboration entre David de Marseille, et le graveur Debuigne.


La gravure comporte, en plus, l’ajout d’un passage de Fossin, tiré du poème du siège de Marseille :

 « Le fils près de sa mère est au combattre fidèle,

Tombant entre ses bras, il est vengé par elle,

L’époux, après l’épouse, entraîne par l’amour,

Jaloux de sa valeur, la devance à son tour,

Pour l’amant qui combat près de l’abject qu’il aime,

Il n’est point de péril dans un péril extrême. »


Ce dessin met en scène un épisode historique de la Cité phocéenne. Les remparts de Marseille sont assiégés, parmi les défenseurs et les pionniers, des femmes du peuple et des dames en grande toilette se firent honneur de porter la hotte ou de lier des fascines. On distingue ainsi à la gauche du dessin un groupe de 16 blasons aux armes des dames de Vento, de Candolle, de Moustier, Buissière de la Mure, de Forbin, de Fortia, de Cabre, de Gantès, …. qui ont participé à cette bataille, dont Madame de Monteaux était à la tête. 

De plus, le premier plan du dessin met exergue la présence de ses citoyennes et de leurs tâches.

En réalité, le rôle des femmes aura été de creuser de profondes tranchées sous terre, dont l’objectif étaient d’aller à la rencontre des ennemis et de déjouer leurs mines.

Dans le ciel, on distingue une gloire ailée sonnant de la trompette, annonçant la victoire. Le siège de Marseille durera 40 jours jusqu’à la victoire du peuple de Marseille, sauvant la France. 

Cependant, après cet épisode des épidémies terribles firent leurs apparitions : la peste et la famine ; sans oublier les exactions commises par les soldats.


C’est seulement, le 7 aout 1805 que le Conseil municipal, sur le rapport de l’un de ses membres, délibéra pour donner le nom de « Boulevard des Dames » à une artère de la ville. Cette  hommage tardif au noble courage des citoyennes de Marseille et sans l’édification d’un monument est jugé comme un démarche économique où l’héroïsme est récompensé.

Les oeuvres de Joseph-Antoine David sont rares. On peut citer des dessins conservés au de Darmstadt en Allemagne, ainsi qu’un exemplaire de notre gravure représentant « Marseille deffendue par ses citoyennes en 1524 » au Musée du Vieux-Marseille.


Notre dessin est un témoignage historique d’un épisode de la ville de Marseille, où ses citoyennes, peu importe leur statut social, eurent un rôle important dans la victoire. C’est ainsi que notre dessin et par extension la gravure réalisée souhaitent faire passer comme message.



Plus d'informations, nous contacter

www.galeriesaintcharles.com




Essayez notre amélioration du moteur de recherche eBay certifié pour obtenir Les meilleures offres de locaux en France  Les meilleures affaires sur les ventes aux enchères locales et en ligne en France

Australia | Austria | Belgium (French) | Belgium (Dutch) | Canada | England | France | Germany | Italy | Netherland | Spain | Switzerland | US | US (Auto)

Copyright 2008-2011 allbazaar.com. All rights reserved.